ZoneMinder

Celya ajoute un nouveau produit à son catalogue : ZoneMinder

ZoneMinder est un logiciel open source qui permet la mise en place d’une solution souple et robuste de vidéo surveillance.

Il s’agit d’une solution complète qui peut supporter tout type de caméra. Aussi bien les web-cam usb que les caméras analogiques par l’intermédiaire d’une carte d’acquisition ou encore les caméras IP. ZoneMinder est capable d’interpréter les flux mjpeg (compatible avec presque toutes les caméras) mais aussi les flux H264 qui sont beaucoup moins gourmands en bande passante, ce qui est intéressant lorsque les caméras sont distantes du serveur ZoneMinder et que la bande passante est limitée.

Entièrement configurable depuis son interface web, ZoneMinder ne requiert aucun client lourd. Cela offre une grande souplesse d’utilisation car un simple navigateur Web suffit. De plus, son interface avec authentification permet de choisir avec finesse les droits des différents utilisateurs.

Autre point intéressant, ZoneMinder est capable de contrôler un certain nombre de caméra PTZ en s’adaptant au protocole spécifique de chaque caméra.

ZoneMinder propose également une détection des mouvements. On peut choisir différentes zones selon les caméras et les tranches horaires des détections. Lors de la détection d’un mouvement, ZoneMinder peut envoyer automatiquement une notification par e-mail ou même par SMS, tout en enregistrant la scène.

Ce logiciel est également capable d’interagir directement avec le monde extérieur. En effet, étant compatible avec le protocole X10, ZoneMinder va pourvoir déclencher une alarme, allumer une lumière en communiquant avec les équipements compatible X10.

Finalement, étant configurable à souhait, ZoneMinder fait un tour d’horizon complet de la vidéo surveillance. De plus, s’adaptant à toutes les configurations, une mise en place sur mesure permet de répondre à l’ensemble des besoins de nos clients.

Posted in Uncategorized | Comments Off

Yealink

Celya, le spécialiste Asterisk de l’ouest de la France, enrichit la gamme des téléphones IP proposés, avec les modèles de la marque Yealink.
Dotés de fonctionnalités complètes pour chaque type d’usage, ces téléphones se distinguent par leur rapport qualité prix.

Par exemple le téléphone Yealink SIP-T38P répond parfaitement à un téléphone pour  standart avec:téléphone IP yealink

- un mini switch gigabit PoE,
- un écran couleur,
- De nombreuses touches programmables,
- une qualité de voix avérée,
- le compatibilité avec un casque sans fil…
- une à 6 extensions Led EXP 39.

extension téléphone IP yealink
Pour les postes d’entrée de gamme, mais toujours à usage professionnel, le poste SIP-T22P disposetéléphone yealink SIP-t22

- d’une excellente qualité de voix,
- d’un choix de codec conséquent parmi lesquels le G711, le G729 mais aussi le codec HD G722,
- compatible PoE…

Le Yealink SIP-T38, SIP-T22P et l’extension led EXP39 sont respectivement disponibles pour moins de 190, 80 et 100 euros.

Posted in VOIP | Comments Off

autocom IP et sécurité / prestataire téléphonie sur IP

Les autocoms sont désormais des serveurs informatiques à sécuriser.

Certaines règles à mettre en place sont évidentes, tellement évidentes qu’elles peuvent être oubliées.
Les mots de passe doivent être forts, et changé régulièrement.
Il est également facile de limiter l’accès physique au serveur.
Ces mesures quoique simples sont essentielles.

L’une des règles de base aussi est d’avoir un serveur à jour, d’où l’importance des contrats de maintenance.
Un outil bannissant les IP à l’origine d’attaque peut être mis en place.

Contre les attaques extérieur, des logiciels, tel que snort, peuvent être installés pour détecter les intrusions.

A un autre niveau, vous pouvez décider de définir des contrôles et des limitations afin que votre IPBX ne soit pas détourné par vos propres utilisateurs.
Avec l’interface d’administration, Il est possible d’interdire facilement les appels vers des numéros étrangers ou surtaxés.

En tout cas, ne laissez votre téléphonie qu’entre des mains expertes.
Un prestataire reconnu comme Celya vous aide et vous évite des déconvenues, que vous pourriez payer chèrement.

Posted in VOIP | Comments Off

Carte Digium de decompression de codec TC400

La TC400B prends en charge la compression et la décompression du G.729a (8kbs) et du G.723.1 (5,3kbs) vers le G.711u ou G.711a et inversement quelque soit la technologie téléphonique utilisée pour les communications via Asterisk, full IP, analogique ou numérique.

Installation

Pour fonctionner, la carte n’a pas de besoin particulier. Elle nécessite, comme toutes les cartes Digium, la présence de DAHDI Linux. En revanche si vous n’avez pas installé DADHI Tools il faut le faire. Le module DAHDI qui gère cette carte est le wctc4xxp, il faut s’assurer que celui-ci est bien chargé lors du démarrage de DAHDI. Si ça n’est pas le cas, il faut décommenter la ligne correspondante dans le fichier /etc/dahdi/mudules. Une fois DAHDI redémarrer, vous devriez voir apparaître une ligne de ce type en faisant la commande suivante :

# dahdi_hardware
pci:0000:04:08.0     wct4xxp+     d161:0420 Wildcard TE420 (4th Gen)

Nous sommes donc dans une situation où la carte est reconnu par DAHDI, donc reconnu par Asterisk :

*CLI> transcoder show
0/0 encoders/decoders of 92 channels are in use.

Configuration

Il est possible de configurer cette carte de 3 façons :

  • mixed ⇒ 92 canaux G729 et/ou G723
  • g729 ⇒ 120 canaux G729
  • g723 ⇒ 120 canaux G723

Le mode ‘mixed’ est celui qui est chargé par défaut par le module wctc4xxp, comme nous l’avons vu dans la CLI. Ce qui nous intéresse ici c’est de modifier ce mode car nous voulons que la carte décode 120 canaux G729. Pour appliquer cette configuration, il faut créér ou modifier le fichier suivant :

/etc/modprobe.d/dahdi
# You should place any module parameters for your DAHDI modules here
# Example:
#
# options wctdm24xxp latency=6

options wctc4xxp mode=g729

Nous avons donc sélectionné le mode g729. Il faut redémarrer DAHDI puis Asterisk pour que le changement soit pris en compte. On vérifie :

*CLI> transcoder show
0/0 encoders/decoders of 120 channels are in use.

Comme nous pouvons le voir, nous sommes bien passé à 120 canaux. En revanche, nous ne pouvons pas vérifier par cette commande que c’est bien le G729 qui est transcodé. Pour cela :

*CLI> core show translation
         Translation times between formats (in milliseconds) for one second of data
          Source Format (Rows) Destination Format (Columns)

          g723 gsm ulaw alaw g726aal2 adpcm slin lpc10 g729 speex ilbc g726 g722
     g723    -   -    -    -        -     -    -     -    -     -    -    -    -
      gsm    -   -    2    2        2     2    1     3    2     -    -    2    -
     ulaw    -   2    -    1        2     2    1     3    2     -    -    2    -
     alaw    -   2    1    -        2     2    1     3    2     -    -    2    -
 g726aal2    -   2    2    2        -     2    1     3    2     -    -    2    -
    adpcm    -   2    2    2        2     -    1     3    2     -    -    2    -
     slin    -   1    1    1        1     1    -     2    1     -    -    1    -
    lpc10    -   2    2    2        2     2    1     -    2     -    -    2    -
     g729    -   2    2    2        2     2    1     3    -     -    -    2    -
    speex    -   -    -    -        -     -    -     -    -     -    -    -    -
     ilbc    -   -    -    -        -     -    -     -    -     -    -    -    -
     g726    -   2    2    2        2     2    1     3    2     -    -    -    -
     g722    -   -    -    -        -     -    -     -    -     -    -    -    -

Le G729 est pris en charge alors que le G723 ne l’est pas, nous sommes bien en mode ‘g729′.

Posted in VOIP, tutoriel | Tagged , , | Comments Off

Test du logiciel AQuA: Audio Quality Analyzer

Le logiciel AQuA permet de comparer deux fichiers sons et de donner un résultat exprimé en MOS, PESQ ou R-value (de 1 à 100, 100 étant le meilleur). Quand nous le couplons avec Asterisk, celui-ci permet de faire des test de qualité audio d’un lien téléphonique ou d’équipement proposant de la téléphonie. Dans le cas de test de la partie téléphonie de modem type “box”, nous pouvons vérifier la qualité de la conversion ‘anologique <=> IP’ de façon automatisé.

Cet exemple montre une fois de plus qu’il est aisé, grâce à Asterisk et le monde du libre, de s’interconnecter avec des solutions propriétaires. Et cette caractéristique nous donne la possibilité de choisir une solution, non pas parce que nous en sommes obligé, mais parce que nous considérons qu’elle est efficace et correspondra au besoin de nos clients.

expert asterisk, société Celya.

sevana, expert en test de qualité de voix

Posted in VOIP | Tagged | Comments Off

Lumenvox, solution de reconnaissance vocale

Celya a récemment testé LumenVox pour la reconnaissance vocale. L’intégration est vraiment accessible et l’équipe technique répond rapidement. Les langues reconnus par le logiciel sont:
- Anglais :
- Australien,
- Américain,
- Britannique.
- Espagnol :
- Colombien,
- Mexicain.
- Français :
- Canadien.

Pour utiliser l’outil, il faut créer une “grammaire”. Les spécifications de cette grammaire ont étés ratifiés par le w3c : http://www.w3.org/TR/2001/WD-speech-grammar-20010103/

Nous avons fait plusieurs test pour différentes utilisations :
- Dates (exemple : 5 juillet 2010)
- Chiffres
- Suite de chiffres
- Mots simples
- Plusieurs mots

Le bilan des tests est simple : OK pour les mots et phrases, KO pour les chiffres.
Il a clairement été impossible de reconnaître certains nombres tels que 17, 18, 19. Il est en effet compliqué de savoir comment est interprété ce que l’on écrit.
Prenons l’exemple de 17 justement : dans la grammaire, nous l’écrivons “dix sept”. La question est de savoir comment le logiciel “lit” ces deux mots ? Nous lisons le dix : “disse” mais il peut être interprété “di” ou “dixe”. Pareil pour le sept que nous lisons “sètte” mais peut être interprété “sèpte” ou “sèppe”. Nous avons évidemment essayé de faire plus “phonétique” en mettant “di sètte” ou bien “dissette” mais les résultats n’étaient pas bons.
En plus de tous ça, nous sommes sur une reconnaissance canadienne ce qui doit forcément jouer à la fin.

La reconnaissance des mots, elle, est efficace ce qui va permettre à Celya de proposer un nouveau type de service dans le futur ;)

À bientôt.

Posted in SVI | Tagged | Comments Off